LA LIGNE DE COMMANDE


  • " LIGNE DE COMMANDE "
  • " LIGNE DE COMMANDE "
  • " LIGNE DE COMMANDE "


Voici quelques commandes, astuces et raccourcis de clavier. Quoique modestes, ils vous aideront cependant à économiser du temps lorsque vous travaillez avec la ligne de commande sous Linux.



Vous est-il déjà arrivé, apercevoir votre collègue utiliser des simples commandes Linux pour exécuter des tâches qui vous prennent généralement du temps ? Vous arrive-t-il souvent de prononcer cette phrase : "Wow ! Je ne savais pas qu’on pouvait le faire aussi facilement ".

20 astuces et commandes Linux pour vous sauver du temps

Dans cet article je partage un certain nombre d’astuces pour vous sauver du temps lorsque vous travailler sous Linux et, peut-être même vous épargner une certaine forme de frustration... Non seulement vous allez surprendre amis et collègues, la lecture de cette article vous aidera aussi à être plus productif car sera sensiblement réduit le nombre de clics et de frappes de touche.

Ces astuces ne sont pas destinées uniquement aux Linux Beginners. Il y a une chance que même les utilisateurs expérimentés et professionnels, tombent sut quelque chose qu’ils ignoraient.

De toutes les façons, vous devenez habile avec Linux grâce à l’expérience : votre propre expérience ou celle de quelqu'un d'autre :)

Commençons ! Mais avant retenez que certains éléments que je rapporte ici, dépendent de la manière dont Shell est configuré





0. Utiliser Tab pour l’auto complétion


Je vais commencer par quelque chose de vraiment évident cependant très important : Tab Completion.

Lorsque vous vous mettez à taper quelque chose dans le terminal Linux, vous pouvez appuyer sur la touche de tabulation pour voir toutes les options possibles qui commencent avec la chaîne que vous avez tapée.

Par exemple, si vous essayez de copier un fichier nommé my_best_file_1.txt, vous pouvez simplement taper 'cp m' et appuyez sur la touche de tabulation pour voir les options possibles.


Vous pouvez utiliser Tab pour compléter les commandes également.





1. Retourner dans le précédent répertoire


Supposons que vous avez parcouru un bon nombre de répertoires ; disons un chemin d’accès assez long et, vous vous déplacez vers un autre répertoire ; une arborescence totalement différente. Subitement vous vous rendez compte que vous devez retourner dans le répertoire précédent, dans ce cas, il vous suffit de taper cette commande :
cd -

Cela vous ramènera dans le dernier répertoire actif. Vous n'avez pas besoin de taper le chemin d’accès du répertoire alors long, ni le copier pour le coller.





2. Revenir dans le répertoire personnel


Vous pouvez utiliser la commande ci-dessous pour aller directement dans votre répertoire personnel, quelque que soit où vous vous trouvez :
cd ~
Parallèlement vous pouvez utiliser simplement cd pour obtenir le même résultat :

cd
La plupart de distributions Linux modernes ont Shell préconfiguré pour cette commande. Vous économisez au moins deux frappes de touche ici.





3. Lister le contenu d'un répertoire


Vous vous demandez surmènent c’est quoi l’astuce dans la commande pour lister le contenu d'un répertoire. Tout le monde sait utiliser ls -l pour remplir cette tâche.

Et c'est bien ça le problème. La plupart des gens utilisent ls -l alors que le même résultat peut être obtenu en utilisant la commande suivante : ll

Encore une fois, cela dépend de la distribution ainsi que de la configuration du Shell. Mais il est probable que vous l'utiliserez dans la plupart de distributions.





4. Exécuter plusieurs commandes en une seule


Supposons que vous devez exécuter plusieurs commandes l'une après l'autre. Comment procédez-vous ? Vous attendez que la première commande soit exécutée pour passer à la suivante ?

Vous pouvez utiliser le séparateur ‘;’ à cet effet. De cette façon, vous pouvez exécuter plusieurs commandes en une seule ligne, pas besoin d'attendre.
commande_1; commande_2; commande_3





5. Exécuter plusieurs commandes en une seule si seulement la commande précédente a été un succès


Dans le point précédent vous avez vu comment exécuter un nombre de commandes en une seule pour gagner du temps. Mais que faire si vous devez vous assurer que les commandes n'échouent pas ?

Imaginez une situation où vous souhaitez construire un code ensuite exécuter la compilation si elle réussit. Vous pouvez utiliser &&. The separator && s'assure que la prochaine commande ne s'exécute que lorsque la précédente a réussi.
commande_1 && commande_2

Un bon exemple de cette commande est lorsque vous utilisez sudo apt update && sudo apt upgrade pour mettre à niveau votre système.





6. Recherchez et utilisez facilement les commandes que vous avez utilisées par le passé


Imaginez une situation où vous venez d’utiliser une longue commande il y a quelques minutes ou quelques heures et vous devez l'utiliser à nouveau, cependant vous ne vous en souvenez pas exactement.

La recherche inversée est votre recours ici. Vous pouvez rechercher la commande dans l'historique à l'aide d'un terme de recherche. Utilisez simplement les touches ctrl + r pour lancer la recherche inversée et tapez une partie de la commande. Elle examinera l'historique et vous montrera les commandes qui correspondent au terme de recherche.
ctrl+r terme de recherche

Par défaut, elle affichera un seul résultat. Pour voir plus de résultats correspondant à votre terme de recherche, vous devrez utiliser ctrl + r encore et encore. Pour quitter la recherche inversée, utilisez Ctrl+C.


Notez que dans certains Bash Shell, vous pouvez utiliser les touches fléchées (haut et bas) ensemble avec votre terme de recherche et elle complètera automatiquement la commande.





7. Débloquer votre terminal après un Ctrl+S accidentel


C’est probable que vous utilisez Ctrl + S pour sauvegarder.

Mais si vous utilisez cela dans le terminal, vous aurez un terminal figé. Ne vous inquiétez plus, vous n’avez plus à fermer le terminal pour cela. Utilisez simplement Ctrl+Q pour remettre les choses à la normale.
ctrl+Q





8. Aller au début ou à la fin de la ligne


Supposons que vous êtes en train de taper une longue commande et, à mi-chemin, vous vous rendez compte que vous devez changer quelque chose au début.

La solution la plus simple est de bien sûr utiliser les touches Home et End, en revanche vous pouvez utiliser Ctrl + A pour aller au début de la ligne et Ctrl + E pour aller à la fin.


Je trouve ceci plus pratique que l'utilisation des touches Home et End.





9. Lire un fichier journal en temps réel


Dans les situations où vous devez analyser les log files au même moment que l'exécution d’une application, vous pouvez utiliser la commande tail avec l’option -f
tail -f chemin_vers_log_file





10. Lire un fichier journal compressé sans extraire


Les fichiers log sur les serveurs sont généralement compressés pour économiser de l'espace disque. Cela pose un problème au développeur ou l’administrateur du système lors de l'analyse. Il vous faudra peut-être les télécharger sur votre disque local, ensuite les extraire pour accéder aux fichiers car, parfois, vous n'avez pas d'autorisation d'écriture pour extraire les fichiers journaux.

Heureusement les commandes z vous sauvent dans de telles situations. Elles fournissent des alternatives aux commandes habituelles que vous utilisez pour gérer les fichiers journaux, comme less, cat, grep etc.

Vous avez ainsi zless, zcat, zgrep et vous n'avez même pas à extraire explicitement les fichiers compressés.





11. Utiliser less pour lire les fichiers


Pour voir le contenu d'un fichier, cat n'est pas la meilleure option, surtout si c'est un gros fichier. La commande cat affichera l'intégralité du fichier sur votre écran.

Vous pouvez utiliser Vi ou Vim, mais si vous voulez juste lire un fichier, la commande less est un choix bien meilleur.
less chemin_vers_fichier





12. Réutilisez le dernier élément de la commande précédente avec !$


L'utilisation de l'argument de la commande précédente est pratique dans de nombreuses situations.

Disons vous devez créer un répertoire et aller dans le répertoire nouvellement créé. Vous pouvez utiliser les options !$.


Une meilleure façon d’obtenir le même résultat est d'utiliser alt+. . Vous pouvez utiliser . nombre de fois pour naviguer entre les options des dernières commandes.





13. Réutiliser la commande précédente dans la nouvelle commande avec !!


Vous pouvez invoquer l’ensemble d’une commande précédente avec !! Ceci est particulièrement utile lorsque vous devez exécuter une commande et réalisez qu'elle a besoin des privilèges.

Un rapide sudo !! vous épargne beaucoup de frappes ici.





14. Utiliser alias pour fixer les typos.


Vous savez probablement déjà ce qu'est une commande alias sous Linux. Ce que vous pouvez faire, c'est les utiliser pour corriger les fautes de frappe.

Par exemple, vous pouvez taper grep plutôt que gerp. Dans ce cas, insérez un alias dans votre bashrc de cette façon :
alias gerp=grep

Ainsi, vous n’aurez pas à retaper la commande.





15. Copier-Coller dans le terminal


Ça devient un peu difficile ici dans le sens que le résultat dépend de la distribution ainsi que des applications du terminal. Mais en général, vous pouvez copier-coller les commandes avec ces raccourcis :

  • Sélectionnez le texte pour copier et faites un clic droit pour coller (ça fonctionne dans Putty et autres clients Windows SSH)
  • Sélectionnez le texte pour copier et le clic du milieu (bouton de défilement sur la souris) pour coller
  • Ctrl + Shift + C pour copier et Ctrl + Shift + V pour coller





16. Arrêtez une commande / processus en cours d'exécution.


Ceci peut sembler trop évident. Si une commande s'exécute au premier plan et que vous souhaitez l’arrêter, vous pouvez utiliser la combinaison de Ctrl + C.





17. Utiliser la commande Yes pour les commandes ou scripts nécessitant une réponse interactive.


S'il y a des commandes ou des scripts qui nécessitent une interaction avec l'utilisateur et que vous devez saisir Y chaque fois qu'une entrée est requise, vous pouvez utiliser la commande Yes.
Utilisez-la de la manière ci-dessous :
yes | commande_ou_script





18. Vider un fichier sans le supprimer


Si vous souhaitez simplement vider le contenu d'un fichier texte sans supprimer le fichier lui-même, vous pouvez utiliser une commande similaire à ceci :
> nom_fichier





19. Chercher s'il existe des fichiers contenant un texte particulier


Si vous voulez voir qu'il existe des fichiers contenant un texte particulier, vous pouvez utiliser cette commande :
grep -Pri Search_Term path_to_directory





20. Utiliser Help avec n’importe quelle commande


Presque toutes les commandes et tous les outils de ligne de commande viennent avec une page d'aide qui donne des informations sur l’utilisation. Souvent, l'utilisation de Help vous fournit des notions de base d’un outil ou d’une commande.

Veuillez l'utiliser de cette façon :
command_tool --help

J'ai délibérément laissé de côté des commandes comme fuck car elle ne fait pas partie des commandes standard que vous pouvez trouver partout, comme c’est la plupart des astuces rapportées ici.

Je reconnais en revanche que la liste reste longue.


Proposer un topique | Souscrire | Source




Haut